A l'ombre de mes soupirs 

Cet itinéraire photographique a débuté avec un voyage vers la Cité des Doges.

Il me fallait dès lors réinventer en urgence le rapport à cet espace. 

La nocturne ferroviaire s'effaça dès les premiers pavés foulés et d'instinct je jetai mon dévolu sur ce qui me paraissait l'abstraction de cette ville fantasmée.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Créditsphotos©GillesMercierPhotographe